Anti-oxydants et indice ORAC (oxygen radical absorbance capacity)

 Dès qu’une cellule entre en activité, il y a production d’oxydants, auxquels s’ajoutent les oxydants temporaires : fièvre, maladie, inflammation, mais aussi la pollution, le soleil, le stress et la prise de médicaments.

Le résultat est une baisse des capacités physiques de tout ordre.

Heureusement le corps produit de puissantes défenses. Il fabrique lui-même ses antioxydants, mais doit en puiser dans les aliments, pour établir une bonne balance, oxydants / antioxydants.

Les organes et tissus n’ont pas les même « exigences » en matière d’antioxydants, c’est la raison pour laquelle la variété dans l’alimentation est indispensable. Les fruits, légumes, graines crues ou germées sont de très bonnes sources d’antioxydants, mais ne sont pas les seules, car les poissons, et fruits de mer ont un intérêt certain, ainsi que les huiles, préparations à base de céréales complètes, thé, café, vin rouge, chocolat …. 

Il n’est pas pensable d’établir une liste des antioxydants : il y a aussi bien des vitamines, que des minéraux, enzymes…….mais une bonne indication sera  la pigmentation des fruits et légumes et la variété des couleurs. Cependant, certains aliments comme les champignons de Paris, les artichauts et les navets et radis  cachent bien leur jeu et sont très riches en anti-oxydants.

La consommation crue sera la meilleure façon de préserver la qualité antioxydante des aliments. Mais pour des raisons de goût ou d’hygiène, la cuisson peut être indispensable. Il faut alors savoir que les cuissons : vapeur, à l’étouffée, au four, sont préférables aux cuissons à l’eau, fritures et grillades.

Le test ORAC a été développé aux Etats-Unis dans le but d‘évaluer la capacité antioxydante que représentent100 gd’un aliment. Les scientifiques qui ont travaillé et mis au point cette méthode estiment qu’il est nécessaire d’avoir un apport journalier de 3 à 5000 unités ORAC afin de maintenir la capacité antioxydante du plasma à son niveau optimal.

A titre indicatif, on aura le pruneau avec environ 15000 unités, la grenade 10450 unités, les myrtilles 3740 unités, la spiruline SPEEDULINE est à 4240 unités, les mûres 2650, épinards 2450 unités, les choux de Bruxelles ainsi que la betterave aux alentours de 2200 unités, l’orange 1450, et les carottes 275 unités. La palme étant remportée par le Goji (SPEEDULINE aussi) avec + de 30000 unités.  

Attention aux compléments alimentaires axés sur des molécules uniques, car celles-ci, sorties de leur milieu naturel, n’ont pas l’environnement qui leur permet une bonne assimilation, et peuvent même être dangereuses